Lettre aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes

de Charb

 

Lecture-spectacle

12 janvier au théâtre de Mouvaux (Nord)

Ce texte a été finalisé le 5 janvier 2015, deux jours avant l’attaque terroriste contre Charlie Hebdo dans laquelle Charb a perdu la vie.

 

Texte : Charb

 

Conception et interprétation: Gérald Dumont

Direction d’acteur: Nathalie Grenat

Musique : Lénine Renaud

Production :

Compagnie du Théâtre K.,

La Kulturfabrik (Esch-sur-Alzette (Luxembourg)

 

Extrait :

 

"...En France, la parole raciste a été largement libérée par Sarkozy et son débat sur l’identité nationale. Lorsque la plus haute autorité de l’État s’adresse aux cons et aux salauds en leur disant «lâchez-vous, les gars », que croyez-vous que font les cons et les salauds ? Ils se mettent à dire publiquement ce qu’ils se contentaient, jusque-là, de beugler à la fin des repas de famille trop arrosés. La parole raciste, que les associations, les politiques, les intellectuels avaient réussi à confiner dans un espace compris entre la bouche du xénophobe et la porte de sa cuisine, est sortie dans la rue, elle a irrigué les médias, elle a encrassé un peu plus les tuyaux des réseaux sociaux...."

Voilà. On parlera de ça, entre autres. Ce n'est pas un hommage à Charb.

Juste une mise au point qui m'est apparue comme importante à faire. Nécessaire.

Une piqûre de rappel.

Conçue en préfiguration à 7 janvier(s), la dernière création de la compagnie du Théâtre K, écrit par Caryl Ferey et mis en scène par moi-même, je serais heureux de venir jusqu'à vous pour partager un moment qui, je n'en doute pas, sera tout aussi récréatif que (im)pertinent.

Je suis à votre entière disposition."

 

Gérald Dumont